Dans les grandes villes, il est parfois compliqué de partir à la rencontre de ses voisins. Qu’ils soient jeunes ou âgés, amicaux ou détestables, joyeux ou grincheux, voici 3 bonnes raisons de sympathiser avec eux.

Pour vos anniversaires, ou vos soirées bien arrosées

Il y a des événements que l’on ne peut fêter dignement sans leur consentement, sous risque de voir débarquer l’autorité publique. Si vous ne connaissez pas encore vos voisins, conviez-les à votre petite fête. Rassurez-vous, il y a peu de chance qu’ils acceptent, mais vous aurez mis toutes les cartes de votre côté…

Pour les petits coups de main : pinceaux, tournevis et tire-bouchon

Nous avons tous besoin, un jour ou l’autre, de monter un meuble suédois, de peindre un mur ou d’ouvrir une bonne bouteille, mais nous n’avons pas toujours le matériel adéquat. Pour toutes ces raisons, ayez une relation cordiale avec vos voisins et surtout un grand sourire…

Pour une place dans l’ascenseur

Vous arrivez dans votre hall d’entrée avec 5 sacs de courses dans chaque main, un panier sur la tête et une baguette de pain entre les dents. Vous croisez un voisin ? deux scénarios sont possibles :

  • « Les voisins, ce sont des copains ! ». C’est bien naturellement qu’il vous aide en vous déchargeant de quelques sacs et en partageant l’ascenseur.
  • « Les voisins, je les aime de loin ! ». C’est bien naturellement qu’il évite de vous imposer toute forme de promiscuité en courant jusqu’à l’ascenseur et en vous laissant l’escalier.

Il existe mille et une raisons de rencontrer vos voisins

Alors, ce 25 mai, n’oubliez pas qu’être cerné ou bien entouré, il n’appartient qu’à vous d’en décider. Néanmoins, si vous êtes plutôt du genre à écrire votre ras-le-bol dans la cage d’escalier, voici un petit recueil qui pourrait bien vous inspirer…

Chers voisins – Mots doux et petites querelles de voisinage

de Aurélie C., Olivier V.