Alain Damasio

Se définissant comme un auteur de « soft science-fiction », la science-fiction des sciences humaines, Alain Damasio est un écrivain aux allures de philosophe, engagé pour l’humain et pour la vie. C’est à travers sa prose philosophique qu’il embarque ses lecteurs pour des voyages aux profondeurs inattendues.

Alain Raymond voit le jour le 1er Août 1969 à Lyon. Il choisit plus tard d’adopter le patronyme en l’honneur de sa grand-mère Andrée Damasio. Il prend très rapidement la plume pour écrire une quinzaine de nouvelles qui lui permettent d’exprimer ses craintes sur notre futur. Dix d’entre elles sont regroupées dans son recueil Aucun souvenir assez solide (2012).

« Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents. »

Très influencé par Friedrich Nietzsche, Gilles Deleuze et Michel Foucault il adopte le domaine de l’anticipation politique. Il marie ce genre à des éléments de science-fiction ou de fantasy et décrit des dystopies politiques sur des fonds philosophiques prenants. Encadrées par des univers à la fois proches et lointains, ses histoires nous assurent un voyage intérieur puissant.

C’est avec La Zone du dehors (1999) qu’Alain Damasio entre dans le cercle des romanciers. Ce roman d’anticipation qui s’intéresse aux sociétés de contrôle sous le modèle démocratique « dans lesquelles les citoyens se contrôlent mutuellement » lui a été inspiré par les travaux de Michel Foucault et Gilles Deleuze et par sa propre vision de la société. Il est primé pour son œuvre en 2007 au Prix européen Utopiales.
Par exigence de qualité c’est à Nonza en Corse qu’il s’isole 3 années pour écrire ce qui sera son plus gros succès La Horde du Contrevent (2004). Une œuvre trois fois récompensée, par le Grand prix de l’Imaginaire en 2006, le Prix Imaginales des lycéens en 2006 et le Prix spécial Elbakin en 2014.

Ce roman raconte l’épopée fantastique de 23 hordiers traversant leur monde balayé par les vents incessants, de part en part, en quête de vérités.

Alain Damasio n’est pas qu’un auteur dont la prose regorge de philosophie, c’est également un artiste complet qui ne se satisfait pas uniquement de ses écrits. Il y apporte d’autre dimensions, particulièrement à travers la musicalité de l’écriture et le potentiel du son comme langage. Il a notamment accompagné La Horde du Contrevent d’une bande-son originale et a été récompensé pour sa pièce sonore Fragments hackés d’un futur qui résiste. Il explore également l’art numérique le plus récent, le jeu vidéo, qu’il considère comme une piste intéressante à développer.
Il s’apprête à publier son dernier roman Les Furtifs, une nouvelle dystopie mettant en scène une société auto-contrôlée par les réseaux sociaux, qu’il prépare depuis 2011.