Cela peut paraître anodin de tenir un stylo dans la main gauche, cependant avoir une polarisation différente s’avère être une aventure semée d’embûches. Pour un gaucher, se lever du pied gauche est une réalité quotidienne.

Le diable était gaucher

Autrefois, les gauchers étaient considérés comme inférieurs. L’Église catholique considérait le « peuple du miroir » comme les serviteurs de Satan. Des années durant, les jeunes catholiques étaient contraints et forcés de devenir droitiers, le christianisme représentant souvent le diable comme un gaucher. La religion musulmane considérait également la main gauche comme impure. Minoritaire, le gaucher était souvent considéré comme un rebut dans beaucoup de sociétés.

Dur dur d’être gaucher

Aujourd’hui, les mœurs ont bien changé. Cela dit si vous êtes gaucher, vous avez surement dû connaître certaines galères. La complexité de jouer d’un instrument de musique inadapté, les traces d’encres sur les copies doubles, le crayon à papier effacé, la main imbibée d’encre qui tamponne le cahier ou encore la crispation des doigts en utilisant des ciseaux dits « normaux ».
Parfois certaines consignes émises par les droitiers sont dures à comprendre comme apprendre à faire ses lacets, ou tenir les couverts de la main adéquate.
L’innovation ne facilite pas la vie des gauchers. L’ergonomie des souris d’ordinateurs, des manettes de consoles de salon et autres objets a pour la majorité été pensée par et pour les droitiers.

Les gauchers de légende

Rassurez-vous, malgré l’inadaptation de la société à leur égard, certains gauchers ont tout de même réussi à briller dans leurs écrits.
Voici une liste non exhaustive :
Lewis Caroll, Blaise Cendrars, Philippe Delerm, Jean-Paul Dubois, Stan Lee, Georges Perec, Paul Verlaine, Delphine de Vigan… rien que ça !

Dictionnaire des gauchers

De Pierre-Michel Bertrand

Le guide indispensable pour tout tout tout savoir sur les gauchers, des sciences aux arts en passant par leur quotidien si particulier.