Durant 1 mois la Cité des Papes d’Avignon accueille l’une des plus importantes manifestations internationales du spectacle vivant contemporain. Chaque année le patrimoine architectural de cette ville-théâtre se transforme en lieu de représentation.  Passionnés d’arts vivants ou de voyages, ce forum à ciel ouvert n’attend plus que vous.

Lorsque Jean Vilar fonde ce festival en 1947, il espère « redonner au théâtre, à l’art collectif, un lieu autre que le huis clos ; faire respirer un art qui s’étiole dans des antichambres, dans des caves, dans des salons ; réconcilier enfin, architecture et poésie dramatique ».

Bien que Jean Vilar se soit confronté à des esprits conservateurs, il a réussi à faire grandir cet événement au point qu’aujourd’hui, plus de 60 spectacles sont produits pour plus de 300 représentations. 130 000 visiteurs et 2000 artistes sont attendus en Avignon.

Image d'un artiste qui exerce en extérieur.

Cette édition 2018 sera placée sous le signe du « genre », de la sexualité à la philosophie en passant par le social et la politique. A cette occasion, Virginie Despentes, lauréate du Prix Renaudot 2010 et auteure du best-seller Vernon Subutex, présentera notamment sa pièce.
« Le genre ne recouvre pas uniquement la trans-identité, il permet de questionner des sociétés éloignées les unes des autres » explique Olivier Py, directeur du Festival.
Un 72ème festival plus engagé que jamais mais également ouvert sur le monde, car il accueillera un grand nombre de créateurs arabes.

Outre cette spécificité, d’autres artistes s’invitent à cette 72èmeédition.
Voici une sélection d’artistes et de lieux pour rythmer votre escapade :

Pour les petits et les grands :

Conte et voyage initiatique, Au-delà de la forêt le monde raconte la longue route des réfugiés, à travers l’histoire d’un jeune afghan. Texte et mise en scène par Inês Barahona et Miguel Fragata, du 6 au 13 juillet à la Chapelle des Pénitents Blancs.

Devoir de mémoire :

May he rise and smell the fragrance d’Ali Chahrour, interroge les interdits et la souffrance de son pays, le Liban. Du 14 au 17 juillet au Théâtre Benoît XIII.
Certaines n’avaient jamais vu la mer de Richard Brunel, une pièce qui présente une parcelle méconnue de l’Histoire japonaise, du 19 au 24 juillet au Cloître des Carmes.

Visuel d'une marionnette à l'accoutrement marrant
Visuel de la couverture du livre

Avignon et ses environs

de Sarah Meublat

Pour tout savoir sur cette région atypique, découvrez le guide