Jack Kérouac

Jean-Louis Kerouac dit Jack Kerouac est un écrivain et poète américain. Né le 12 mars 1922 et est décédé le 21 octobre 1969, il est considéré comme l’un des auteurs américains les plus importants du siècle précédent.

Son style rythmé et immédiat a inspiré de nombreux artistes et écrivains tels que Tom Wait et Bob Dylan. De ses nombreuses œuvres, Sur la Route (considéré comme le manifeste de la Beat Generation), Les Clochards Célestes, Big Sur ou Le Vagabond Solitaire sont les plus connues. Ils narrent sa manière de traverser les Etats-Unis.

Kerouac_by_Palumbo_2
Sur la route - Jack Kerouac

Le roman raconte de manière presque autobiographique les aventures de l’auteur (Sal Paradise dans le livre) et de son compagnon de route, Neal Cassady (Dean Moriarty). On y rencontre aussi William Burroughs (Old Bull Lee) et Allen Gisberg (Carlo Marx). Il faudra attendre 2007 et la publication du texte original aux Etats-Unis, et 2010 en France (éditions Gallimard) pour y retrouver les prénoms réels des protagonistes.

Son livre est la mise en scène de ce que Kerouac intitula la « Beat Generation ». Cependant, la Beat Generation, ce n’est pas uniquement les fréquentations de Jack. C’est aussi ceux qu’il considère comme les « nouveaux hipsters américains », qui « avaient dépassé le stade des plaisirs charnels et s’intéressaient maintenant à Dieu et aux Visions sacrées ». Ainsi la Beat Generation n’est donc pas un courant littéraire ; Allen Gisberg ou William Burroughs ont des façons d’écrire totalement différentes.

« Beat Generation »

La Beat Generation est un mouvement artistique et littéraire né dans les années 1950, aux États-Unis. Ainsi, pour Barry Giford, la Beat generation se résume à l’entraide et l’inspiration mutuelle que se sont portés Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William S. Burroughs. D’après lui, la Beat Generation est en premier lieu un groupe d’amis anticonformistes et révoltés face à une société de consommation américaine qu’ils trouvent absurde. Aujourd’hui, les membres de la Beat Generation nous ont quittés mais leur influence se perpétue. Les hippies n’auraient pas existé sans les précurseurs de la Beat Generation. Y aurait-il eu un Mai 1968 sans les « Beats » ? La question reste entière.

« Pour moi ne comptent que ceux qui sont fous de quelque chose, fous de vivre, fous de parler, fous d’être sauvés, ceux qui veulent tout en même temps, ceux qui ne bâillent jamais, qui ne disent pas des banalités, mais brûlent, brûlent comme un feu d’artifice. »

Jack Kerouac

Jack Kerouac – Big Sur
Big Sur - Jack Kerouac
Jack Kérouac – Satori à Paris