Enfin, voici le quatrième et dernier livre de la sélection du 44e Prix Relay des Voyageurs Lecteurs.

L’Hôtel de verre de Emily St. John Mandel aux éditions Rivages Noir

Résumé

Sur l’ïle de Vancouver, se dresse un hôtel aux murs de verre, seulement accessible par la mer. Il est fréquenté par une clientèle exclusive qui veut rompre avec “la civilisation connectée”. Là, pas de wifi, pas de portable, on est au bout du monde.

Paul, aspirant compositeur, et sa soeur Vincent, vidéaste amateure, travaillent tous à l’hôtel Caiette. Un soir, alors qu’on attend l’arrivée du milliardaire new-yorkais Jonathan Alkaitis, le gérant découvre avec horreur un tag gravé sur l’une des parois transparentes: “Et si vous avaliez du verre brisé ?” Qui est l’auteur de ce graffiti menaçant ? Est-il destiné à quelqu’un ?

Dans ce havre de luxe, des gens se croisent, des destins se font et se défont. A l’hôtel Caiette, mais aussi à Vancouver et à New York, des vies vont prendre un tour imprévu et souvent dramatique. Comme un papillon au Brésil peut causer une tempête au Texas, un verre au bar de l’hôtel Caiette peut ruiner une existence…

Un mot sur l’auteur

Emily St. John Mandel est une romancière canadienne anglophone, spécialisée dans le roman policier.
En 2014, elle aborde la science-fiction avec son roman d’anticipation Station Eleven qui remporte le Prix Arthur-C.-Clarke et est finaliste du National Book Award.
On ne joue pas avec la mort (The Singer’s Gun, 2010), son deuxième livre traduit en France, remporte le Prix Mystère de la critique.