Saturnales romaines ou fête chrétienne, l’Epiphanie a plusieurs origines. Retour sur ces anecdotes qui font de la galette des rois l’un des gâteaux préférés des Français… Suivez l’étoile !

Tournée générale

Au XIVe siècle, la coutume du « Roi Boit » est instaurée : celui qui trouve la fève (petit légume sec méditerranéen) dans la galette doit offrir à boire à tous les invités. Certains préférant avaler la fève pour échapper à ce sort, les boulangers ont décidé de la remplacer par un petit objet de porcelaine.

Président mais pas Roi

En France, après la Révolution Française, il est devenu impensable d’élire un Roi. Trop friands de galettes, les Français ont toutefois préservé la tradition en renommant la fameuse pâtisserie « gâteau de la liberté ». Sur cette même idée, depuis l’élection de Valéry Giscard d’Estaing, le boulanger de l’Elysée confectionne tous les ans une galette d’1m20 de diamètre pour 150 personnes, sans fève. Le Président ne peut être roi.

Epiphanie : galette des rois, fève

Une passion pour les fèves

Les gâteaux de l’Epiphanie cachent tous une fève, quel que soit leur pays d’origine. Cette coutume a donné naissance à une passion insolite, la fabophilie (collection de fèves). Une alsacienne en détiendrait actuellement plus de 150 000. Pour combler les passionnés, certaines enseignes conçoivent chaque année des fèves luxueuses, en collaboration avec de grands créateurs.

Epiphanie : King Cake américain

D’un pays à l’autre, les galettes ne se ressemblent pas. 3 galettes du monde :

  • Le Vassilopita grec : une brioche parfumée aux zestes d’orange et aux épices
  • Le King Cake américain : une brioche fourrée et parfumée à la cannelle, recouverte de sucre coloré
  • Le Dreikönigskuchen allemand : une brioche en forme de fleur recouverte d’amandes et de grains de sucre

28 recettes pour tester les galettes du monde entier. A vous de jouer !

Couverture du livre de recettes de Nathalie Helal : Galettes, variations gourmandes