Cette semaine les actualités littéraires nous plongent dans l’univers du polar avec des enquêtes en tout genre ! Disparitions, secrets de familles et meurtres, des lectures qui vont vous tenir éveillés…

SORTIES GRAND FORMAT

J’ai dû rêver trop fort

De Michel Bussi

Il y a 20 ans, Nathy a bien failli balayer toute sa vie pour se lancer dans une folle passion amoureuse. Aujourd’hui hôtesse de l’air, et bien loin de cette histoire, elle voyage aux quatre coins du monde. Mais soudain, d’étranges coïncidences se multiplient autour d’elle, et ne cessent de la replonger dans cette parenthèse inoubliable. En quatre escales: Montréal, San Diego, Barcelone et Djakarta, Michel Bussi nous entraîne dans un déroutant jeu de miroirs temporel !

Michel Bussi, écrivain et politologue est aujourd’hui le deuxième auteur le plus lu de France. Avec J’ai dû rêver trop fort, il signe son douzième roman et emporte ses lecteurs dans une passion entêtante.

Octobre

De Soren Sveistrup

Octobre, dans la banlieue de Copenhague, le corps d’une jeune femme est retrouvé abandonné sur un terrain de jeu. Le cadavre est amputée d’une main, et au-dessus de sa tête a été suspendu un petit bonhomme en marrons. L’affaire est confiée à
l’ inspectrice Naia Thulin, et à son coéquipier Mark Hess, un inspecteur en burn out.
Lorsqu’ils découvrent que le bonhomme en marrons est recouvert des empreintes de la fille de la ministre des Affaires Sociales, enlevée il y a 1 an et présumée morte, l’enquête prend un tout autre tournant. Explorant toutes les pistes possibles et se replongeant dans le dossier de la disparition déjà clos, les inspecteurs tentent d’établir un lien entre les deux affaires. Lorsqu’une deuxième femme est tuée selon le même mode opératoire, ils comprennent rapidement que le cauchemar ne fait que commencer…

Søren Sveistrup, scénariste danois, se lance dans l’écriture de romans. Créateur de la série télévisée danoise Nikolaj og Julie , il doit principalement son succès mondial aux trois volets de The Killing. Il publie aujourd’hui son premier roman avec Octobre, aux éditions Albin Michel.

L’ombre de la baleine

De Camilla Grebe

Sur les côtes de l’archipel de Stockholm, la mer rejette des cadavres de jeunes hommes qui viennent s’échouer sur le sable. La jeune flic Malin et son supérieur, Manfred, sont missionnés pour résoudre ce sombre mystère. Mais avec Malin enceinte, et Manfred meurtri par le terrible accident qui a plongé sa petite fille dans le coma, le tandem est plus vulnérable qu’à l’habitude. En parallèle, Samuel, un adolescent rebelle et dealer à mi-temps, voit sa vie basculer lorsque sa mère jette à la poubelle des échantillons de cocaïne que le baron de la drogue de Stockholm lui a confiés. Ne voyant pas d’autres issues que la fuite, il trouve une planque idéale sur la petite île de Marholmen où il se fait embaucher comme l’auxiliaire de vie.
Malin et Manfred stagnent et enchaînent les fausse pistes, jusqu’au jour où la mère de Samuel signale enfin sa disparition…

La romancière suédoise Camilla Grebe confirme son talent pour tisser des intrigues complexes avec cette triple narration. Fausse pistes et retournements de situations au programme, un polar obsédant !

Agatha Raisin, Bal Fatal

De M.C Beaton

Agatha Raisin, directrice de communication qui a fait fortune, décide à 53 ans de prendre une retraite anticipée. Lassée de la vie citadine et des mondanités, elle décide d’acheter un cottage dans un petit village pittoresque du Wiltshire. Intelligente, pugnace et sans trop de scrupules, elle a l’habitude que rien ne lui résiste. Après avoir résolu une sombre histoire d’empoisonnement, elle se lance dans une carrière de détective.

Dans Bal fatal, Agatha Raisin revient pour une quinzième investigation. Au cours de cette nouvelle enquête, elle se voit chargée de découvrir qui menace de mort la fille de la riche divorcée Catherine Laggat-Brown. Avec l’aide de son fidèle ami sir Charles Fraith, elle tente de résoudre la première grosse affaire de sa nouvelle agence de détectives.

SORTIE POCHE

Sang famille

De Michel Bussi

Rémy, 15 ans, orphelin, revient à Mornesey, petite île anglo-normande au large de Grandville, en quête de son passé et de son père. Au même moment Simon Casanova, jeune saisonnier responsable de la sécurité sur l’île, se retrouve à jouer les enquêteurs, après la fuite de deux fugitifs malle d’un centre pénitentiaire. Entre meurtres, secrets de famille, huis clos et manipulation, les histoires se croisent et s’entremêlent sur cette ile imaginaire.

Michel Bussi embarque ses lecteurs sur son île imaginaire au fil de ses descriptions. Sang famille trouve le parfait équilibre entre la légèreté du roman d’aventures et la gravité cruelle du thriller moderne. Un premier roman brillant !