Thrillers glaçants et plaidoiries passionnées à la barre… Une semaine littéraire qui regorge d’enquêtes et d’intrigues policières !

SORTIE GRAND FORMAT

Motel des pins perdus

De Katarina Bivald

Henny Broekest, renversée par un camion, meurt soudainement. Mais refusant de quitter notre monde aussi rapidement, elle réapparait sous forme de fantôme que personne ne peut voir. Observant ses proches à son enterrement, elle prend la décision d’accomplir une dernière tâche avant de partir définitivement. Elle se lance le défi de les aider à retrouver la joie de vivre. Persuadée que tous ses anciens amis n’auraient jamais dû être séparés, elle tente tout, depuis l’au-delà, pour les réunir. Anciens amants et vieilles amitiés exhumées, Henny va vite se rendre compte que le bonheur n’est pas si simple.

Katarina Bivald, romancière suédoise, excelle dans l’écriture feel-good et donne le sourire à ses lecteurs au fil des pages … De l’humour, de l’amour et de l’amitié, un concentré de bonne humeur.

SORTIE THRILLER

Ce que savait la nuit

De Arnaldur Indridason

Alors que les neiges fondent lentement sur les terres d’Islande, le cadavre d’un homme disparu il y a plus de 30 ans émerge du glacier Langjökull. Le suspect principal de l’époque est à nouveau arrêté et l’inspecteur Konrad, à présent à la retraite, doit bien malgré lui reprendre l’enquête qui lui a pesé sur la conscience pendant tant d’années.
L’inspecteur, déjà perturbé par le meurtre non-élucidé de son père et le décès de sa femme, doit surmonter sa douleur et sa haine pour se replonger dans ses recherches.
Sans nouvelles pistes, l’enquête piétine… À moins que le témoignage d’une femme venant de perdre son frère, tué par un chauffard, l’aide à avancer…

Indridason reste un maître sur la scène du thriller scandinave. Construisant avec habileté ses personnages, il crée autour d’eux un environnement social et affectif fort.
Un roman noir, sensible, aux rebondissements surprenants : de quoi glacer vos nuits d’effroi.

SORTIE ESSAI

À la barre

De Éric Dupond-Moretti

Entre procès historiques et affaires médiatiques, Éric Dupond-Moretti est devenu  » l’homme à la barre  » le plus connu de France. Connu pour ses affaires polémiques et son taux record d’acquittements, on découvre ici l’homme derrière la robe d’avocat.
Il raconte son parcours, la découverte de sa vocation et l’exercice de sa profession… Et puis, il se livre plus intimement, sur ses valeurs, ses convictions, son idée de la justice et ses inquiétudes.
À la barre, est le livre de la pièce poignante du même nom dans laquelle s’illustre le célèbre avocat. Co-écrit avec l’auteur français Hadrien Raccah, ce témoignage est chargé de passion. Émouvant, rieur et grave successivement, un essai authentique.

SORTIE POCHE

Fin de ronde

De Stephen King

Au service des traumatismes crâniens de la région des Grands Lacs, quelque chose de maléfique vient de se réveiller : le meurtrier Brady Hartsfield. L’auteur du massacre à la Mercedes vient d’ouvrir les yeux, après cinq années dans un état végétatif. Les médecins ne croient pas en sa convalescence mais derrière son regard vide Brady est bel et bien là, et son esprit plus vif que jamais… Se découvrant de nouveaux pouvoir mortels, il peut à présent faire d’immenses dégâts sans avoir à quitter son lit.
Bill Hodges, policier à la retraite devenu détective, se voit rattrapé par cette histoire sordide qu’il ne parvient pas à oublier. Avec sa partenaire Holly Gibney, ils reprennent du service et se retrouvent plongés dans leur enquête la plus dangereuse… Hartsfield est de retour et il est assoiffé de vengeance.

Fin de ronde vient clôturer la trilogie de Stephen King entamée par Mr Mercedes en 2015. Bill Hodges est de retour pour son ultime affrontement avec le diable 2.0, Brady Hartsfield.
Après cinquante romans et quelques 200 nouvelles publiée, Stephen King reste, encore et toujours, l’indétrônable virtuose du thriller fantastique et du roman d’angoisse.

Sur les chemins noirs

De Sylvain Tesson

Sylvain Tesson, écrivain , alpiniste et voyageur menait sa vie à 1000 à l’heure…Mais lorsque sa mère décède, tout s’effondre pour l’aventurier. Un soir, pris de boisson, il tombe du toit du haut duquel il faisait le pitre… De cette chute de 8 mètres, qui aurait pu lui être mortelle, Sylvain Tesson en ressort tel un miraculé. Des « clous » dans la colonne vertébrale et le visage figé par une paralysie faciale, l’écrivain entame une rééducation. Encouragé par les médecins à intégrer un centre médical, il fait le choix des chemins de campagne plutôt que des tapis de marche…

Dans ce roman autobiographique, Sylvain Tesson entraine ses lecteurs dans une traversée de la France à pied. Construit tel un journal de voyage, il raconte comment cette marche l’a remis d’aplomb. Un roman humain et émouvant qui fait souffler un vent de liberté sur ses lecteurs…