Marco ? Polo ! Marco ? Polo ! Saviez-vous que ces deux petits mots étaient en fait un nom de code pour un jeu d’été ?

marco polo banner

Les origines du jeu

Pour jouer à Marco Polo, rien de plus simple : il vous faut au moins deux joueurs et une piscine ou un plan d’eau. L’objectif est de démasquer son ou ses adversaires en ayant les yeux bandés. Celui qui se cache les yeux doit crier « Marco », tandis que les autres participants doivent répondre « Polo ». En se concentrant sur son ouïe, Marco doit tenter de retrouver les « Polo ». Le jeu s’inspire de son personnage éponyme : le célèbre commerçant et navigateur vénitien du XIIIème siècle. On raconte qu’au cours de son long voyage, Marco Polo se serait perdu. Il aurait poursuivi son exploration à tâtons… le hasard fait bien les choses.

Même s’il n’est pas toujours certain de sa trajectoire, Marco Polo fait de grandes découvertes. Il quitte l’Europe, explore les terres asiatiques pendant près d’un quart de siècle et tisse des liens avec l’empereur mongole Kubilai Khan. À son retour, Marco Polo rapporte de nouvelles connaissances et objets totalement inconnus en Occident. Son ouvrage Le Devisement du monde, récits de ses explorations à travers le monde, inspire un autre explorateur italien, 200 plus tard… un explorateur qui découvrira l’Amérique.

Que l’on vienne de France ou du Japon, nos jeux se ressemblent à quelques détails près. Et Marco Polo ne déroge pas à la règle.

On ne dit pas « Marco Polo » on dit…

« Colin-Maillard »: Né au Moyen-Âge, ce jeu viendrait du guerrier hutois Jean Colin-Maillard, qui aurait combattu avec les yeux crevés. Le principe du jeu ? Un joueur aux yeux bandés doit tourner sur lui-même puis tenter de retrouver ses adversaires cachés.

« Blinde Kuh» : En Allemagne et en Autriche, c’est à la « vache aveugle » qu’on joue. Souvent sur le même principe que Colin-Maillard, le Blinde Kuh consiste à perturber le joueur qui prend le rôle de la vache en le taquinant. Ce dernier doit attraper ses adversaires et les reconnaître.

« Kagome Kagome » : « Encerclez-vous, encerclez-vous » disent les Japonais. Le principe du jeu est d’encercler le joueur qui incarne le oni (démon en japonais). Les autres joueurs chantent, puis vient l’heure de la révélation : le oni doit deviner qui se cache dans son dos pour conjurer le sort. Le perdant devient oni à son tour.

Vous venez certainement de revivre des souvenirs d’enfance. Voici quelques jeux pour s’amuser cet été.

110 jeux d’été en Poche – Le Best of

Soleil, transat, sable fin… et jeux d’été ! Fans des jeux de logique, n’oubliez pas de glisser dans votre sac entre la crème solaire et la serviette de plage quelques jeux pour garder l’esprit vif pendant les vacances !