Nicolas Mathieu vient de recevoir la distinction de l’académie Goncourt pour son roman Leurs enfants après eux aux éditions Actes Sud. L’auteur venu du polar, garde quelques noirceurs de cet univers et peint le sombre tableau d’une Lorraine désindustrialisée.

Nicolas Mathieu, un auteur ancré dans le réel

Fils d’ouvrier, l’auteur originaire de lorraine a assisté au cours de son enfance à la chute de la classe ouvrière. Dès l’âge de 14 ans, il désire dépasser sa condition sociale et devenir écrivain. Après des études d’art et de cinéma, il se lance dans l’écriture. Faisant d’abord ses armes dans le polar, l’homme écrit son premier roman en 2014 avec Aux animaux la guerre. Nicolas Mathieu impose alors déjà son univers et son style d’écriture social et politique.

Leurs enfants après eux reprend les mêmes allures de fresque sociale sur fond de désindustrialisation. Puisant dans ses racines, l’auteur dresse le portrait d’une jeunesse ouvrière qui rejette son héritage de classe. Ces jeunes adolescents ne rêvent que d’une chose « foutre le camp » mais la vie les pousse inlassablement à marcher dans les traces de leur parents…

« Un roman d’apprentissage, un roman de désillusion. »

L’héritage des frères Goncourt

Jules et Edmond de Goncourt, passionnés d’art et amis avec les plus grands auteurs de leur temps, tiennent un journal de faits de société et de critiques littéraires. Quelques années après la mort de Jules, Edmond crée une « parlote littéraire », Le Grenier. En 1892, dans son propre testament, Edmond charge son ami et écrivain Alphonse Daudet de créer la « Société littéraire des Goncourt », une académie qui révèlera les nouveaux auteurs de romans francophones. Dans l’ambiance des salons littéraires du XVIIIe siècle, 10 membres se réunissent alors chaque mois, de novembre à avril, et décernent le fameux prix en décembre, à l’occasion d’un déjeuner au restaurant Drouant.
A l’exception de quelques ajustements, les traditions de la société littéraire ont été préservées depuis 1903.
L’Académie est composée de Bernard Pivot, Éric-Emmanuel Schmitt, Didier Decoin, Paule Constant, Patrick Rambaud, Tahar Ben Jelloun, Virginie Despentes, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel et Pierre Assouline.

D’autres prix sont aujourd’hui associés au prix Goncourt et attribués chaque année : les Goncourt de la poésie et de la biographie, le Prix Goncourt des Lycéens et les Choix Goncourt de certains pays. Le souhait des frères Goncourt s’est réalisé et leur prix est devenu la distinction littéraire française la plus prestigieuse.