La fête des amoureux c’est aujourd’hui, et on sait tous que ce n’est pas toujours évident de trouver un cadeau qui fera chavirer le cœur de votre Valentin ou de votre Valentine. Alors pour une soirée en amoureux sans fausse note, un seul livre de notre sélection « Amour » vaudra mieux qu’une flèche de Cupidon.

Couverture du roman de Sabrina Philippe : Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part

Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part

De Sabrina Philippe

« Elle est encore jeune, un peu connue, mais déjà lasse. Elle parle d’amour à la télévision, mais peine à trouver du sens à sa propre histoire. Un jour, ses pas la guident vers l’île Saint-Louis. Dans un café, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vision du monde, de l’amour, et transformer sa vie. »
« […] Il a des boucles brunes et un regard noir. Il se souvient des temps anciens de leur rencontre. Il sait que leur amour est au-delà de l’amour car ils sont âmes sœurs. Dans ce café de l’île Saint-Louis, ils se sont croisés une fois de plus, mais ils devront encore attendre toute une vie pour s’unir à jamais. »

Deux personnes liées par un amour inexplicable mais puissant.

Géographie de nos amours

De Rebecca Walker

« Étudiante à Yale, la narratrice est une jeune Afro-Américaine qui se cherche encore. Elle décide de prendre une année sabbatique pour partir en compagnie de son amie Miriam, de deux ans son aînée, à la découverte du continent africain. Le Caire, d’abord, les superbes pyramides de Gizeh, l’ambiance urbaine de Nairobi, la ville côtière de Malindi, puis l’île de Lamu, au milieu de l’Océan Indien. Là, elle rencontre Adé.
C’est le coup de foudre immédiat. Tandis que Miriam continue son périple, elle décide de rester sur cette île paradisiaque. Adé lui donne le prénom musulman de Farida, « la femme qui est exceptionnelle » et ils décident de se marier. Mais Farida contracte la malaria, et les voilà tous deux pris dans les feux de la guerre civile qui éclate. Leur amour si pur, si intense, pourra-t-il y résister ? »

L’amour, envers et contre tout.

Couverture du roman de Rebecca Walker : Géographie de nos amours

Danser au bord de l’abîme

De Grégoire Delacourt

Emma est une femme mariée depuis 18 ans, heureuse et avec trois enfants. Pourtant, lorsqu’elle croise le regard de cet homme dans un café, le temps est suspendu. L’intensité de son désir la surprend. Est-elle prête à renoncer à sa vie pour se risquer à une dernière folie ?
« Mais la vie, c’est danser au bord de l’abîme, ce n’est pas tricoter à longueur de journée. » Cette phrase prononcée par Emma évoque la soif de liberté des grands personnages romanesques. Grégoire Delacourt explore le destin d’une femme, en proie à ses doutes et à son instinct.

A-t-on le droit d’écouter ses désirs et de les assouvir ? Attention ce livre intense, bouscule et questionne.

Par amour

De Valérie Tong Cuong

« Tout comme mes grands-parents, ma mère parlait peu de la guerre. Ou bien seulement avec d’autres Havrais. Je devinais pourtant qu’ils avaient vécu l’enfer. Un jour, j’ai saisi les raisons de ce silence. La ville n’avait pas seulement été occupée par les Allemands. Nos propres alliés, les Anglais, l’avaient bombardée sans relâche, puis détruite, assassinant nombre de ses habitants. Ce n’était pas une chose à dire.
Alors, j’ai voulu comprendre. Il a fallu retrouver des témoins du drame. Exhumer des archives. Ce que j’ai découvert m’a éclairée sur ce qu’est le courage, l’abnégation, et sur l’amour, qui était demeuré leur seul carburant. »

Par amour, nous sommes capables de tout, du pire comme du meilleur. Pas vous ?

La vie en Rosalie

De Nicolas Barreau

« Rosalie Laurent tient une jolie papeterie à Paris, rue du Dragon, où elle confectionne et vend des cartes poétiques. Un jour, un vieil homme entre et renverse un présentoir. Quelle n’est pas la surprise de Rosalie face à cet inconnu qui n’est autre que Max Marchais, dont les albums ont bercé sa jeunesse ! Séduit par son talent, il lui propose d’illustrer son célèbre conte, Le Tigre bleu. Ravie de cette heureuse collaboration, elle expose l’ouvrage publié dans sa devanture. Mais un jour, un professeur de littérature anglo-saxonne, fraîchement débarqué des États-Unis, surgit dans son magasin et, après avoir lui aussi renversé un présentoir, soutient mordicus que l’histoire du Tigre bleu lui appartient. Max Marchais serait-il un plagiaire ? Les deux jeunes gens, d’abord hostiles, vont faire cause commune pour enquêter et mettre au jour un secret qui les liera à tout jamais. »

Suspense et émotion garantis !